• Anne Bourat

La Grotte de Naïca : le bijou éphémère mexicain

Un écrin merveilleux au Mexique, vous ne pourrez jamais le visiter mais connaître son histoire est déjà magique.

Il s’agit ici de cristaux géants, monumentaux, les conditions climatiques de cette grotte sont extrêmes et dangereuses. Le gypse/sélénite de cette grotte est en lui-même très courant et réparti sur toute la planète, c’est à cet endroit au Mexique qu’il prend des proportions disproportionnées ! Les hommes qui y ont accès semblent minuscules, tout petits devant ces géants. De telles structures gigantesques donnent le vertige, nous plongent dans un univers fantasmagorique.

Les explorateurs de la mine de Naïca

Par Iron Ammonite photography


Immense, enfouie dans les profondeurs terrestres, à la fois magnifique et effrayante, la grotte de Naïca et ses cristaux géants sortent de la terre et du commun. Tout dans ce lieu tient de l’extraordinaire, à commencer par l’histoire de sa découverte.

C’est l’aventure de deux frères vivant dans l'État de Chihuahua au nord du Mexique, pour qui le quotidien d’ouvriers va leur réserver une surprise de taille. Dans la grande mine de Naïca (à l’origine exploitée pour le plomb, le zinc et l’argent par la société minière Industrias Peñoles), est découverte la Grotte des Cristaux le quatre décembre 1999 par les frères Delgado, Eloy et Francisco Javier. Elle s’est imposée à leurs yeux comme une créature pour le moins inattendue. Attelés à leur travail quotidien, ils creusaient un tunnel au fond de la mine à une profondeur de 290 mètres sous terre quand la géante est apparue.

Naïca est une exception sur Terre, ce qui en fait un bijou inestimable : la grotte principale, grotte des Cristaux, dite Cueva de los Cristales en espagnol, est considérée comme l'une des plus belles merveilles souterraines de la Terre. C’est incontestablement l’une des plus grandes découvertes géologiques de ces dernières années. Il existe aussi dans cette mine d'autres grottes découvertes bien plus tôt, moins spectaculaires, comme la “grotte des Épées”, la “ grotte des Bougies “, et la “ grotte de l'Œil de la Reine “. Les cristaux de ces autres grottes y sont de plus petite taille.

Mais revenons à la grotte principale et ses conditions physiques très particulières, défiant les limites du supportable pour la vie humaine : la température avoisine les 45°C, et le taux d’humidité atteint presque les 100%, doublant ainsi l’effet de chaleur ! La particularité de cette salle principale en forme de fer à cheval est d'abriter des cristaux géants de sélénite, une variété de gypse. Démesurément grands, d’un blanc immaculé, l’étymologie signale la noblesse de ces cristaux : du grec selênê signifiant « lune », le nom de sélénite renvoie à l’incroyable éclat de cette pierre. Ils comptent parmi les plus grands cristaux naturels du monde avec le

Immense, enfouie dans les profondeurs terrestres, d’une splendeur presque effrayante, la grotte de Naïca et ses cristaux géants sortent de la terre et du commun. Tout dans ce lieu tient de l’extraordinaire, à commencer par l’histoire de sa découverte.

C’est l’aventure de deux frères vivant dans l’état de Chihuahua au nord du Mexique, pour qui le quotidien d’ouvriers va leur réserver une surprise de taille. Dans la grande mine de Naïca (à l’origine exploitée pour le plomb, le zinc et l’argent par la société minière Industrias Peñoles), est plus grand exemplaire mesurant 12 mètres de longueur et 4 mètres de diamètre pour un poids de 55 tonnes.



La grotte des Cristaux, salle principale de l’ensemble de grottes à 290 mètres sous terre

La grotte des Cristaux - Par Alexander Van Driessche — Gaianauta received this from Alexander Van Driessche via Email., CC BY 3.0


L'accès est strictement réglementé, du fait de l'intérêt scientifique, mais aussi à cause du danger mortel qu'elle représente. Seuls les spécialistes peuvent participer à des explorations en contactant le site de Naïca. Pour s’y rendre, les scientifiques ont dû élaborer des tenues spécifiques résistant à la chaleur pour explorer les alentours, dont une combinaison contenant des tubes remplis d’eau gelée. Ils portent un masque à gaz où l'air qui est propulsé est réfrigéré grâce à de la glace. La présence du masque est indispensable, sans cela, l'eau à l'état gazeux contenue dans un air saturé à 44 °C risque de se condenser dans les poumons où la température est plus faible. Le point de saturation dépend de la température : c'est le même phénomène qui provoque la buée ou la rosée que l’on voit au quotidien, mais qui nécessite ici une extrême prévention. Avec cet équipement, les explorateurs peuvent parcourir la grotte pendant environ 50 minutes. En revanche, sans équipement spécial et adapté, un homme ne peut y rester plus d'une dizaine de minutes.

La mine de Naïca se situe sur une ancienne faille sismique, la grotte est donc chauffée par une chambre de magma : les eaux chaudes souterraines sont saturées en éléments chimiques rendant propice la croissance minérale. Ces conditions extrêmes expliquent la formation de ces cristaux géants : la grotte était inondée par les eaux de rivières thermales à 50°C. L'exploitation de la mine a donc nécessité le pompage de cette eau. Mais la chaleur régnant dans cette grotte a permis la combinaison des éléments chimiques (calcium et souffre) : c’est la naissance de ces magnifiques cristaux ! Le géologue mexicain Juan Manuel García-Ruiz nomme lui-même ce lieu insolite "la Chapelle Sixtine des cristaux".


Par Wikipedia Loves Art participant "Assignment_Houston_One" — Uploaded from the Wikipedia Loves Art photo pool on Flickr, CC BY-SA 2.5


La sélénite, ou “pierre de lune”

By Didier Descouens - Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8534190

Mais cette mise en scène naturelle n’est qu’un spectacle éphémère pour nos yeux émerveillés. En effet, lorsque les filons de la mine seront épuisés, la compagnie Peñoles arrêtera sûrement les pompes et la grotte de Naïca sera de nouveau engloutie sous les eaux. Pourtant, cette immersion assurerait leur protection, car leur qualité est aujourd’hui dégradée par les activités. Les recherches actuelles tentent de récolter le maximum d'informations au sujet de cette perle rare afin de poursuivre les études une fois l’accès empêché.

Ces quelques années dont on dispose pour admirer cette splendeur constituent donc une chance unique : normalement, l’eau aurait dû nous tenir éloignés de Naïca. Les conditions extrêmes de ces grottes empêchant l’accès aux curieux explorateurs et aux amoureux des beautés terrestres, les protègent ainsi des dégradations humaines (vandalisme ou tourisme de masse). D’une certaine manière, le caractère extraordinaire des grottes de Naïca exerce d’autant plus notre fascination qu’il nous maintient à distance de ces éclats de gypse.

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout